À propos de Olang

DSC_0421Olang, la botte d’hiver à crampons rabattables, conçue pour accroître l’adhérence sur la neige et la glace.

Créée en Italie en 1990, OLANG a été la première marque à offrir sur le marché canadien des bottes mode, fabriquées en Europe et munies des crampons antiglisse OC, un système développé en Italie et toujours propriété du fabricant italien.

Distribuée en Amérique du Nord par Lil Paolo, une entreprise spécialisée dans la vente de chaussures, bottes et pantoufles de fabrication européenne depuis 1967, Olang s’impose comme chef de file pour accroître l’adhérence sur la neige et la glace.




À propos de Lil Paolo

Lil Paolo est une entreprise spécialisée en chaussures, de fabrication européenne depuis 1967. Leur expertise assure un haut niveau de qualité dans la confection de produits fabriqués exclusivement par une main-d’œuvre d’adultes européenne.

L’usine italienne est composé de personnes motivées qui travaillent avec la passion, la persévérance et la créativité, de concevoir des chaussures en utilisant les dernières technologies, avec le même métier d’il y a 50 ans.

Le centre de recherche et de développement collabore avec les universités et les cliniques orthopédiques internationales pour étudier de nouveaux matériaux et de nouvelles technologies brevetées pour les chaussures, en accordant une attention sérieuse pour les dernières études sur la physiologie des pieds des enfants. De nouvelles idées technologiques, anatomiques et semelles antibactériennes qui améliorent la flexibilité: chaque détail est étudié avec précision, d’offrir des produits uniques et exclusifs, avec une attention particulière à la santé et le bien-être des enfants.

L’attention aux détails – voilà ce qui a permis de créer des produits fabriqué en Italie de haute qualité, innovants mais à un prix compétitif.

L’histoire familiale de quatre générations québécoises


L’histoire commence vers 1895 avec Wilfrid Marchand qui gérait sa propre compagnie de distribution de bottines de bébé. Son fils Paul-Émile après de 40 ans au service du plus important grossiste canadien de l’époque, à titre en autre de designer et responsable des achats, décide de créer sa propre compagnie en 1945. Elle en viendra à  couvrir le Québec, la partie francophone du Nouveau Brunswick et de l’Ontario le long de la rivière des Outaouais. Utilisant sa maison et son garage dans un premier temps, puis en 1950 il fait construire un siège social avec entrepôt à Ste-Rose de Laval. Son fils Pierre s’ajoute à l’entreprise pour former avec son père un premier duo-chaussure de cette famille.

Terre des hommes et 1967 soulignent l’ouverture du Canada et du Québec au monde. Cette mouvance se reflète également dans l’entreprise familiale. Déjà certains jalons avaient été posés avec des achats de produits fabriqués en Angleterre et aux États Unis. Paul-Émile et Pierre visitent l’Italie et la France afin d’élargir leur gamme de produits. Au début des années 70 débutent ce qui s’avèrera un coup de génie, l’importation de chaussures fabriquées majoritairement en Espagne. Le succès est au rendez-vous.

En 1974 un changement de garde se produit. Le fondateur décède à la fête du travail et son petit-fils Serge s’ajoute à la compagnie familiale. On assiste à la création du deuxième duo-chaussure. Pendant environ 15 ans l’entreprise est en pleine croissance dans l’aire d’or des importateurs de chaussures au Canada. L’Espagne reste la source principale avec des incursions au Portugal, au Mexique et en Italie qui d’ailleurs prendra de plus en plus d’importance. De 1977 à 1988 les politiques gouvernementales visant à protéger les manufacturiers canadiens profitent également aux importateurs déjà établis, la croissance est au rendez-vous.

A la fin des années 80 la disparition des quotas protégeant les usines de chaussures canadiennes a des conséquences importantes, C’est toute l’industrie qui doit faire face à des ajustements brutaux, fabricants comme importateurs.  La Cie familiale n’échappe pas à ce phénomène. Une restructuration et une politique de décroissance est mis en place jusqu’à la fin des années 90. Les objectifs sont revus et les façons de faire également. L’Italie devient la seule source pour la compagnie familiale.

Après beaucoup d’efforts, le succès est à nouveau au rendez-vous et les années 2010 permettront la création d’un nouveau duo-chaussure. Marie-Hélène se joint à son père Serge amenant avec elle de nouvelles idées et un dynamiste actuel nécessaire à l’avancement des marques distribuées à travers le Canada. Les méthodes modernes de gestion, de marketing et de service à la clientèle sont mises en pratique avec succès.

Par votre achat de bottines, de souliers et de bottes, c’est maintenant  vous qui avez fait progresser cette belle histoire familiale rattachée à l’industrie de la chaussure. La famille Marchand vous en remercie.